lundi 18 novembre 2013

Le Hit d' une Cigarette Electronique.

Publié le 18 novembre 2013.

Qu’est-ce que le “Hit” ?


Il y a un mot que l'on retrouve tout le temps lorsque l'on commence à parler de la cigarette électronique c'est le terme de “Hit”. C'est un mot très parlant pour les anglophones mais pour les débutants francophones cela peut parfois être un peu confus. Alors pour aider les vapoteurs en herbe j'ai pensé qu'une petite explication s'imposait.


Je prends souvent cet exemple quand j'essaie d'expliquer à quelqu'un la notion de hit dans les e-liquides des ecigarettes : rappelez-vous votre première bouffée de cigarettes, la vraie, celle où vous avez aspiré la fumée. Vous vous rappelez sans doute cet effet d'obstruction très court dans la gorge. Le hit c'est un peu similaire, on sent passer la fumée dans la gorge et au moment de “l'avaler” ça force un peu, il y a comme un “hic” pour parler français onomatopéen. Cette sensation caractérise beaucoup la fumée des cigarettes et l'utilisateur de ecigarettes va malheureusement chercher à la retrouver pour satisfaire son besoin morbide.

Qu’est-ce qui provoque le hit dans l’E cigarette.


Le sensation de hit peut varier d'un e-liquide à un autre. On a souvent tendance à dire que les e-liquides mentholés ou très poivrés procurent le plus de hit. Mais la grande partie de l'effet tient tristement dans le dosage en nicotine du 
E liquide que ll'on Vapote. La nicotine présente dans les e-liquides provoque un picotement dans la gorge qui s'approche beaucoup de la fumée traditionnelle des cigarettes.

Il existe néanmoins des e-liquides appelés “Flash” qui sont censés créer un hit même sans nicotine. Je n'ai pas personnellement goûté, je laisse donc les vapoteurs ayant expérimenté ce type de e-liquide vous donner leurs avis.


Il y a un mot que l'on retrouve tout le temps lorsque l'on commence à parler de la cigarette électronique c'est le terme de “Hit”. C'est un mot très parlant pour les anglophones mais pour les débutants francophones cela peut parfois être un peu confus. Alors pour aider les vapoteurs en herbe j'ai pensé qu'une petite explication s'imposait.


Je prends souvent cet exemple quand j'essaie d'expliquer à quelqu'un la notion de hit dans les e-liquides des ecigarettes : rappelez-vous votre première bouffée de cigarettes, la vraie, celle où vous avez aspiré la fumée. Vous vous rappelez sans doute cet effet d'obstruction très court dans la gorge. Le hit c'est un peu similaire, on sent passer la fumée dans la gorge et au moment de “l'avaler” ça force un peu, il y a comme un “hic” pour parler français onomatopéen. Cette sensation caractérise beaucoup la fumée des cigarettes et l'utilisateur de E cigarettes va malheureusement chercher à la retrouver pour satisfaire son besoin morbide.


Une explication s' impose.


L'horrible paradoxe avec cette notion de hit, c'est que dans l'histoire de la cigarette il a presque été créé par une technique dîte de “flue-curing”. Sans cette méthode particulière de traitement des feuilles de tabac dans les usines, il vous serait presque impossible d'avaler la fumée toute la journée tellement la douleur serait forte. La technique du flue-curing découverte par accident en 1839 en Caroline du Nord, a rendu possible l'inhalation de la fumée dans les poumons (devenue accessoirement bien plus mortelle). Le flue-curing modifie l'équilibre chimique des feuilles de tabac, qui deviennent alors plus jaunes (ou blondes), et augmente leur taux naturel en sucre. Le PH des feuilles alors modifié rend la fumée plus douce et ne provoque pas de toussement. Sympa non ?

Tout ça pour dire que le hit que nous recherchons dans la vapote n'est autre que le fruit d'une invention malsaine et d'un marketing vicieux. Avant les années 30/40 les fumeurs de tabac n'avalaient pas la fumée. Les publicités “Do you inhale ?” (aspirez-vous ?) des cigarettiers dans les années 50 vous ferons réfléchir à ce sujet.

La sensation de hit et ma vapote.


Depuis que je ne fume plus et que je vapote à 100%, je recherche de moins en moins cette sensation. Il m'arrive néanmoins, lors de soirée alcoolisées, de vapoter des e-liquides un peu fort, et ce n'est clairement pas par manque de nicotine, c'est bien cette sensation de hit qui me manque. Quand j'y pense ça me rend triste, mais bon … au moins je ne m'envoie pas d'acétone, de méthanol, de chlorure de vinyle ou tout un tas d'autre ingrédients aussi sympathiques les uns que les autres, et fait important pour les grosses soirées, le matin je me réveille en respirant normalement et sans maux de gorge.

Bonne Vapote à Vous.





Enregistrer un commentaire